Sauvons le monde, une bouchée à la fois!

 Pieds froids, face crispée

La neige commence à s'installer à plusieurs endroits. Même si, selon le calendrier, l'hiver n'est pas encore arrivé, tout le monde se met tranquillement en mode cocooning. En tout cas, chez nous, c'est ça qui arrive! Je colle mes pieds gelés sur ceux de Minou, indifférente à son visage qui se crispe : ça va passer, mon homme, d'ici quelques minutes, je devrais avoir atteint ta température corporelle!

Je ne sais pas pour vous, mais moi, cette température-là est associée à une idée assez précise : 

C'est le temps de cuisiner en famille!


Trouver les aliments et les idées tout près

Revenons un peu en arrière. Nos grands-parents ne disposaient pas de toutes sortes de fruits ou de légumes, comme nous en trouvons maintenant toute l'année, dans les supermarchés. Ils mangeaient des pommes, des fraises qu'ils avaient ramassées et transformées en confiture. Ils faisaient la même chose avec les bleuets ou les framboises.

L'achat et l'approvisionnement local avant que ça ne soit un terme à la mode!

Aujourd'hui, nous pouvons consommer des aliments qui arrivent du bout du monde. Ah, on a découvert des saveurs qui nous étaient inconnues, et c'est une belle porte d'entrée sur des cultures différentes. 

Mais à quel prix?


Avec le transport vient la pollution, et avec la découverte de ces aliments, il y a eu l'arrivée de nouveaux insectes! Au début du 20e siècle, les perce-oreilles ont élu domicile dans nos régions, et, plus récemment, nous avons fait connaissance avec les scarabées japonais… Ces insectes s'installent évidemment dans la chaîne alimentaire des prédateurs naturels, et font des ravages énormes dans nos cultures. Rien de tout ça n'est banal ou sans conséquence!

 À trop vouloir de diversité dans nos assiettes, on se retrouve avec de la diversité dans nos platebandes!

Cet hiver, pourquoi ne pas essayer de consommer un peu plus « québécois »? Nos pommes nous donnent de délicieux desserts et de succulentes compotes! Pourquoi ne pas revenir à la congélation des petits fruits comme les fraises, les bleuets, les framboises? Vous me direz que c'est un peu tard pour y penser, alors que l'hiver se pointe le nez. Vrai, c'est donc un projet à conserver pour l'été prochain! Par contre, il y a encore abondance de pommes, et il existe tant de façons de les utiliser! Et n'oubliez pas que celles-ci se conservent très bien au congélateur, toutes prêtes à l'utilisation.

Vous le savez comme moi, on entend de plus en plus parler de l'importance des petits gestes pour la sauvegarde de l'environnement.

En ce qui concerne notre alimentation, il y en a tellement de ces petits gestes qui peuvent finir par faire une différence, si on s'arrête à réfléchir à ce qu'on achète, à la provenance de nos aliments et au coût environnemental de chacun de nos choix!

Et là, je ne vous parle même pas de ce que ça aurait comme impact de faire pousser une partie de ce qu'on consomme dans une année! Je ne vous en parle pas, parce que je garde ce sujet pour plus tard, quand ça sera le temps d'y penser! 

Pour l'instant, on laisse l'automne ralentir notre rythme, on laisse l'hiver nous donner envie de nous emmitoufler, et on se fait plaisir en dégustant une délicieuse tarte aux pommes toute chaude.

Marthe xxx

Comment jardinerez-vous en 2019?
On jardine comme on vit
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mercredi 13 novembre 2019